Stop à la détresse, la souffrance et la maltraitance animale
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bulletin de partage n° 2

Aller en bas 
AuteurMessage
Isabelle S.
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 131
Age : 42
Localisation : Blagnac (31)
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Bulletin de partage n° 2   Lun 19 Mar - 22:30

BULLETIN DE PARTAGE N°2





«Le monde n'est pas un gâchis et les animaux ne sont pas des produits à notre usage. Ce n'est pas de la compassion dont on est redevable envers les animaux, mais de justice »

Arthur Schopenhauer, philosophe allemand


Nous sommes déjà une soixantaine !

Quel plaisir !


Nous avons eu une seule réaction à notre premier bulletin : à propos de la question

« Quand les associations de protection animale se réuniront-elles ? »

Une personne parmi vous m'a fait remarquer que le jour où les partis politiques se réclamant de l'écologie et de la protection animale auront su montrer l'exemple en se réunissant, cela commencerait sans doute à aller mieux. Tout à fait vrai !


L'occasion m'est donc donnée de vous faire savoir qu'une décembre dernier, François Plassard, directeur de recherche dans de nombreux domaines de la recherche sur les questions de l'environnement, créateur des éco-hameaux qui sont en train de connaître un vrai succès,

François Plassard a donc invité en décembre dernier D. Voynet, N. Hulot, J. Bové, C. Lepage,

P. Rabbhi, A. Waechter, à se réunir à Carcassonne pour déterminer s'il était possible de mettre leurs forces en commun.

Tous ont répondu absents.

Excepté Corinne Lepage, mais elle s'est décommandée 48 h avant.

Jean-Marc Governatori s'est donc retrouvé tout seul.

Je peux vous assurer, en tant que membre du Bureau Politique, qu'il était prêt à laisser la place à celle ou celui qui aurait été le plus représentatif.


La remarque faisait ensuite référence aux dissentions qui sont inévitables entre les diverses associations ou même à l'intérieur de celles-ci.


Effectivement, les humains ont tendance à agir chacun de leur côté. Il est bien difficile de rester axés sur la seule vision globale des choses et d'oublier ses préoccupations particulières.


Je n'y vois qu'une seule solution : que tous les adhérents des diverses associations demandent clairement aux dirigeants des associations de créer un collectif. Pas de dirigeant dans ce collectif.

Mais une commission de contrôle des actions en commun. Par exemple, pétitions communes et la commission de contrôle, faite d'un membre de chaque association, veille à l'acheminement de ces pétitions et à ce que les adresses appartenant aux uns ne soient pas diffusées aux autres. Là, les pétitions auraient du poids.

Votre avis ?
Cette semaine l'émission Trente Millions d'Amis de dimance dernier me fait fortement réagir :



    séquence sur l'accueil de chiens sortant des labo du CHU de Nantes où soit-disant « on ne traite que des chiens déjà atteints de maladies, et on ne pratique pas d'expériences cruelles ».On y voit même le « soigneur animalier » dire qu'il aime les animaux !!

    à bondir au plafond quand on sait que des chiots sont trépannés pour leur injecter dans le cerveau des charges virales.

    Voici un extrait de Sciences, Enjeux, Santé, été 2001 : « le CHU de Nantes veut mettre au point la thérapie génique de la myopathie chez le golden retriever, paraît-il spontanément affecté par cette maladie, puis de transposer cette thérapie à l'homme. La seule idée de cette transposition est déjà une pure ineptie.

    L'année suivante, plus question de myopathie, la mode est aux maladies affectant le cerveau, cette fois ci sur le brave et paisible beagle. Et plus de chien spontanément malade !

    Tout ceci dans des salles d'opération d'un CHU, dépourvues de tout dispositif de sécurité exigé pour les manipulations de virus et dans les salles de chirurgie et d'imagerie scanner !

    Les très nombreux problèmes soulevés par la thérapie génique sont stictement spécifiques de l'espèce à laquelle la thérapie est destinée

    Depuis près de deux décennies, des centaines de milliers d'essais de thérapie génique ont été effectués sur des souris ou des chiens, sans que ces problmes aient été résolus chez ces espèces.

    Le seraient-ils demain que nous ne serions pas plus avancés en ce qui concerne l'homme.

    L'essai sur un jeune homme américain qui a reçu un virus longuement testés sur animaux, y compris des primates, dans le cadre de ces recherches a été tragique.

    Les moyens humains et matériels qui sont utilisés sur les animaux manquent cruellement pour la mise au point de thérapies chez l'homme. »






    Nous n'aurons de cesse de le rappeler avec les comités scientifiques Pro Anima et Antidote Europe, auxquelles vous pouvez vous adresser dans chaque cas où un doute est émis sur la


possibilité de se passer de l'expérimentation animale.

(www.proanima.fr et www.antidote-europe.org)

Si vous le souhaitez, nous reviendrons sur le sujet.


France 3 nous fait là encore une belle preuve de parti pris et de désinformation et

Cet épisode me ramène à l'émission de Stéphane Bern au cours de laquelle nous avons vu apparaître Jean-Marc Governatori quelques secondes. Il faut savoir que celui-ci avait enregistré 20 minutes de parole et que cela a été réduit à ces quelques secondes. Donc, il a été reproché à Jean-Marc Governatori de ne pas être intervenu !!

Il faut bien être conscient que les réalisateurs vous dirigent exactement là où ils veulent, dans un sens ou dans l'autre.

Lors de cette émission, il a été montré une longue séquence sur les petits manteaux et parfums pour animaux.

Auraient-ils montré ce que subissent les animaux dans les élevages industriels, dans les labos ou le taureau dans l'arène, l'opinion du public votant en aurait évidemment été changée !








    Pour ce second bulletin, je souhaitais vous parler de la manière dont les agriculteurs tuent encore leurs bêtes dans l'Ariège, de la journée internationale sans viande le 20 Mars prochain et les raisons pour lesquelles nous la soutenons, des animaux de cirque et de la totale absence d'information des journalistes à ce sujet (ou plutôt de leur refus de savoir), mais je voudrais vous passer le texte mis au point sur les mesures concrètes que nous prendrons en Protection Animale (ci-après)

    Et ce bulletin va devenir long.


Nous retrouverons donc nos quatre sections la semaine prochaine.



Je vous donne donc rendez-vous vendredi prochain.

N'hésitez pas, surtout, à nous faire connaître votre avis, et ce qui se passe chez vous.

Pour eux,

avec nos plus sincères amitiés







Commission Protection Animale :

PROGRAMME DE MESURES CONCRETES ET IMMEDIATES





A - MESURES IMMEDIATES


1. Création d'un Secrétariat d'Etat à la Protection Animale
Placé sous l'autorité du Vice-Premier Ministre à l'Ecologie avec une direction régionale
de la protection animale (DRPA) et une antenne protection animale par département (ADPA), composée d'inspecteurs
chargés du contrôle de l'application des textes. Un bénévole issu du milieu associatif pour un inspecteur salarié,
travaillant en collaboration. Ces inspecteurs sont assermentés et bénéficient
d'un droit d'accès sans préavis à tous les sites publics et commerciaux détenant des animaux. Ils
dressent des procès-verbaux et peuvent saisir directement le procureur de la République.
Ils peuvent faire enlever un animal immédiatement, avec les forces de l'ordre.

2. Décrets et prises de position prioritaires

-Jeux et traditions
Abolition immédiate de
. la corrida et tous les jeux cruels pour les animaux
. la chasse à courre, le déterrage
. élevages et lâchers d'animaux pour la chasse et de tout piégeage. Révision de la liste des
espèces dites nuisibles.
. Interdiction de chasser le mercredi toute la journée et le dimanche toute la journée
Stricte application des lois européennes concernant la chasse, la pêche, ou tout autre
domaine concernant l'animal et sévères sanctions en cas d'infraction.

- Agriculture
. interdiction de toute mutilation (castration, débeccage) dans les élevages
. étourdissement obligatoire des animaux dans le cadre des abattages rituels
. interdiction des cages destinées aux truies allaitantes
. prise de position européenne immédiate pour l'agrandissement des cages pour les poules et
poulets de batterie
. interdiction du gavage

- Animaux domestiques
Modification de la loi du 1er janvier 1999 : les animaux domestiques abandonnés sont accueillis
sans limite de temps, et jusqu'à leur replacement. Financement immédiat des structures d'accueil
manquantes (soit mesure d'application de la loi existante. Structures qui pourront aussi accueillir
les animaux saisis)
Alourdissement considérable des sanctions pour les actes de cruauté, et de non respect des lois
nationales ou européennes

Obligation d'agir pour les forces de l'ordre et les magistrats. Enseignement obligatoire dans
leur formation de la protection de toute forme de vie. . Interdiction aux personnes coupables de maltraitances de posséder un nouvel animal,
quel qu'il soit
. Interdiction de vendre en animaleries : chien, chat, lapin, furet, rongeurs (uniquement
auprès d'éleveurs agréés
. Interdiction pour les particuliers de vendre des animaux par petites annonces
. Financement immédiat de la stérilisation des chats errants et aménagements d'abris


- Détention d'animaux
<FONT face="Arial Unicode MS, sans-serif">.. Cirques et delphinariums : interdiction immédiate de toute nouvelle détention

_________________
La seule chose nécessaire au triomphe du mal, c’est l’inaction des gens de bien (Edmund BURKE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sauvetageanimalier.naturalforum.net
 
Bulletin de partage n° 2
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le bulletin de la SAJA
» bulletin régionaux de la SFO
» Partage...beauté épineuse
» Orion Chronomètre avec bulletin ...
» [Tignes]Régie des pistes- article dernier bulletin municipal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STOP ! :: Bulletin de partage - Commission Protection Animale de la FEA-
Sauter vers: